Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Pourquoi le vide-grenier est toujours au top ?

Pourquoi le vide-grenier est toujours au top ?

vide grenier

Braderie, réderie, marché aux puces, foire-à-tout… Quelle que soit son appellation, le vide-grenier attire en France une grande foule. Les plus populaires comptent jusqu’à 2 à 3 millions de visiteurs par édition. Dans cet article, nous vous livrons les bonnes raisons de participer à un tel événement, mais aussi les démarches indispensables pour l’organiser.

Vide-grenier, une véritable passion en France

pourquoi vide grenier

Chaque année, ce sont près de 50 000 vide-greniers qui sont organisés un peu partout sur le territoire national, ce qui fait une moyenne journalière de 136. En 2019, plus de la moitié des Français, 54 % plus précisément, déclaraient avoir participé (acheté ou vendu au moins un objet) à une de ces manifestations.

Si les vide-greniers traditionnels qui se tiennent sur les voies publiques ou en salles sont toujours aussi prisés, de plus en plus de personnes passent aujourd’hui par des sites internet spécialisés tels que www.auvidegrenier.fr pour assouvir leur passion, et dénicher des trésors.

Il faut savoir que la passion des Français pour les vide-greniers ne date pas d’hier. Les premières éditions de la grande réderie d’Amiens sont par exemple apparues au début des années 1900.

Pourquoi participer à un vide-grenier ?

Si les vide-greniers connaissent aujourd’hui un aussi grand succès, c’est principalement pour des raisons financières. En effet, pour les acheteurs, il s’agit d’une occasion de faire une bonne affaire. Et pour cause, les prix y sont nettement plus bas que chez les commerces traditionnels.

Pour les vendeurs, c’est un moyen de se faire un peu d’argent en se débarrassant des objets inutiles et inutilisés chez soi. Et ce, sans être imposé sur les gains obtenus. Il n’est pas rare de récupérer de réaliser 100 à 200 € de bénéfices par jour lors d’un vide-grenier.

Pour les associations locales, organiser un vide-grenier permet de générer de nouvelles recettes, ce qui est très appréciable dans un contexte actuel où les subventions financières de la part de l’État sont constamment revues à la baisse.

Mais les vide-greniers revêtent également une dimension écologique. C’est une manière d’éviter le gaspillage et de consommer de manière écoresponsable.

Vide-greniers : quelles sont les réglementations en vigueur ?

Si une ambiance bon enfant règne généralement sur les vide-greniers, ces événements sont encadrés par une réglementation claire et précise qu’il convient de respecter à la lettre, sous peine de sanctions.

Conformément au Code du commerce, les particuliers ne peuvent participer aux vide-greniers que deux fois par an. Les objets vendus devront être exclusivement des objets personnels et usagés. Sauf exception rare, vous pouvez y vendre tout type d’objets : vêtements, mobilier, jouets, articles de cuisine…

Comme toute vente au déballage, les vide-greniers ne doivent pas se tenir pendant plus de 2 mois. Pour les organiser, une demande auprès de la mairie doit être effectuée. Vous devez également établir un registre des vendeurs qui participeront à l’événement. Les vendeurs doivent attester sur l’honneur qu’ils n’ont pas participé à plus de 2 vide-greniers par an.

Si vous faites partie d’une association, vous devez informer 3 jours au préalable le service fiscal de votre siège social.