Web
Analytics Made Easy - StatCounter
Tout savoir sur l’extension de maison à Nice

Tout savoir sur l’extension de maison à Nice

Les propriétaires de maison ont la possibilité de la rénover à leur guise, vous êtes donc libre d’entamer de petits ou de
grands travaux selon vos besoins et vos envies. Avec le temps, il se pourrait que votre espace de vie ne vous suffise plus et que
vous pensiez au déménagement. Mais ce n’est pas toujours nécessaire, car l’extension de maison peut s’avérer être une option plus intéressante.

Les bonnes raisons d’agrandir sa maison

L’agrandissement de la famille constitue une raison d’augmenter la surface habitable. Plus les membres de celle-ci grandissent,
plus la maison semble trop petite pour accueillir tout ce monde. Un autre cas de figure possible est la nécessité d’aménager un
nouveau bureau ou un espace de rangement, ou encore d’avoir une chambre libre à disposition. Quelle que soit la raison, le projet
d’extension vise à gagner de la place et avoir une maison plus confortable grâce à l’ajout de pièces supplémentaires.

Si vous appréciez votre maison et son emplacement, vous n’êtes pas obligé de déménager. L’extension est une alternative plus économique si les plans de votre habitation le permettent. D’ailleurs, elle apporte une forte plus-value à votre maison en cas de revente.

Confier les travaux d’extension à un expert

Créer des espaces additionnels est une opération nécessitant des études préalables. Ce projet va occasionner des changements
considérables, voilà pourquoi il est recommandé de déléguer les travaux à une entreprise de bâtiment à Nice par exemple. Grâce à ses compétences, elle pourra vous conseiller sur la solution d’extension la plus adaptée à votre situation, en fonction de votre budget, mais aussi de votre terrain. Elle connaît parfaitement les différentes normes en vigueur et vous
aurez la garantie que votre extension sera légale.

xtension maison nice

Les différentes possibilités d’extension

Afin d’agrandir votre demeure niçoise, vous pouvez ajouter des volumes à votre construction en créant un étage supplémentaire par exemple. Sinon, un agrandissement à l’horizontal est aussi envisageable (prolongement du bâtiment, ajout d’une véranda, etc.). Mais l’ aménagement des espaces existants (aménagement des combles ou d’un sous-sol) fait également partie de l’extension, même si cela n’a pas d’impact visuel sur l’aspect extérieur de la maison.

Vous êtes libre dans le choix des matériaux. L’extension peut s’intégrer parfaitement au bâti, mais elle peut également se
démarquer avec de nouveaux matériaux tels que le bois.

La réglementation et les démarches à suivre

Avant de commencer son projet d’extension, il est impératif de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) auprès de la mairie. Cela vous permet de savoir quelles sont les opérations autorisées et celles qui ne le sont pas.

Quant aux formalités, une déclaration de travaux suffit s’il s’agit d’une extension créant une surface d’emprise au sol ou de plancher inférieure à 20 m2. Si vous habitez une zone urbaine couverte par le PLU, cette surface peut atteindre les 40 m2. Dans ce cas, il vous faut également une déclaration préalable.

En revanche, le permis de construire est obligatoire pour toute extension dont la surface de plancher excède les 20 ou 40 m2 (en zone urbaine). Pour ces deux cas (surface de plancher inférieure ou supérieure à 20 ou 40 m2), le recours à un architecte est aussi exigé quand la surface totale du bâtiment dépasse les 150 m2 après travaux.

L’étude de sol est une autre démarche indispensable, elle vise à déterminer la capacité du sol à accueillir une extension. Il faut aussi tenir compte de la réglementation thermique (RT). La RT élément par élément s’applique à une extension avec une surface inférieure à 50 m2, tandis qu’une surface comprise
entre 50 et 100 m2 est soumise à la RT intermédiaire. Toute surface dépassant les 100 m2 doit être conforme à toutes les
normes de la RT 2012 qui sera bientôt remplacée par la RT 2020.